Photo de groupe pour page nouvelles

L’Association des gens d’affaires soutient le projet du Parc équestre

Blainville, le 25 septembre 2015 – Faisant suite aux réactions suscitées par l’annonce de la Ville de Blainville face au changement de vocation du Parc Équestre, le président de l’Association des gens d’affaires de Blainville, Christian Fréchette, a tenu à confirmer le soutien de son organisation au projet de réaménagement du Parc équestre annoncé le 14 septembre par l’administration Perreault.

« C’est une bonne décision d’affaires pour tous les Blainvillois. Les activités d’équitation demeurent avec le Poney Club qui est fréquenté par les familles, mais la Ville retire les compétitions équestres sur le site. Ces activités n’étaient plus rentables pour les contribuables et il y avait peu de spectateurs, donc peu de retombées économiques. Chez les gens d’affaires, nous n’avons eu aucun écho négatif face à cette décision. Avec les nouveaux aménagements pour le soccer, le football, le baseball et le patinage de vitesse, le potentiel pour attirer à Blainville des tournois d’envergure, et donc une nouvelle clientèle touristique, est énorme. D’ailleurs, les besoins des associations ont clairement été mis en lumière lors du Forum de consultation organisé par la Ville en novembre 2014 et auquel l’AGAB a eu l’opportunité de participer.», a déclaré Christian Fréchette.

Christian Fréchette réfute l’argument des retombées économiques sur Blainville et la région « Il ne faut pas se le cacher : il y avait peu de monde dans les estrades. À l’opposé, le projet proposé par la Ville va concentrer les activités sportives près de l’artère commerciale du boulevard du Curé-Labelle, ce qui sera profitable pour nos membres. Ils auront non seulement une clientèle de Blainville, mais également une clientèle potentielle qui consommera à Blainville lors de tournois éventuels. C’est donc très intéressant d’un point de vue affaires », a ajouté Christian Fréchette.

Pour le président de l’Association des gens d’affaires, la Ville a pris une décision de bon gestionnaire « La Ville a mis beaucoup d’argent pour rénover les installations équestres, en plus des coûts d’entretien annuels. Elle s’est butée aux refus des gouvernements et sur le désengagement du monde équestre. Nous, contribuables blainvillois, avons fait notre juste part pour sauver ces compétitions. Nous saluons la volonté de la Ville d’investir dans la jeunesse, le sport et le savoir avec la nouvelle bibliothèque. Avec le maintien du Poney Club et les nouveaux plateaux sportifs centralisés, le citoyen sera gagnant, et les gens d’affaires aussi! », a conclu Christian Fréchette.

-30-

Source :
Christian Fréchette, président
Association des gens d’affaires de Blainville